lundi 20 juin 2016

Une nouvelle bourse régionale!

Quand on me demande de décortiquer mon revenu d'auteur, il y a une catégorie qui s'intitule "Bourses". 

Je n'ai jamais reçu de bourse de création du CALQ (pas directement, du moins) ou du CAC. 

Par contre, je suis un demandeur assidu de bourses locales et régionales, parce que ces bourses financent des projets artistiques et que la littérature est admissible. 


Grâce à ces bourses, j'ai écrit Enraciné (la bourse payait la recherche ainsi que l'écriture, l'illustration, le graphisme, l'impression en partie). 

Rosanne et moi devant les 2 oeuvres de Gabrielle

Ensuite, j'ai réalisé le projet "S'inspirer", une exposition réalisée en collaboration avec des artistes, où le texte inspirait l'image qui inspirait ensuite le texte et les oeuvres exposées comprenait les textes (qui devenaient des "toiles"). La bourse payait l'écriture et le cachet des artistes. 


Finalement, j'ai écrit et publié le projet "Sur les routes du passé" grâce à un tel financement, la bourse payait l'espace utilisé dans le journal.

Au final (et c'est la partie plate), comme la bourse est délivrée à mon nom, je dois débourser des impôts et autres sommes sur ce montant même si il me reste très peu d'argent de la chose. 

Cette année, j'ai donc essayé d'obtenir l'argent pour un projet de création où la majorité de la somme m'est dévolue... 

Et c'est gagné! J'ai eu le courriel jeudi passé! 

Cette bourse est pour un projet qui s'intitule "Dans la tête de l'écrivain" et est en collaboration avec la nouvelle bibliothèque de Nicolet. 

On y trouve, dans la section ADO, une grosse télé géante. 

Alors j'irai, 6 samedi en 6 mois, écrire/travailler le manuscrit/réécrire avec les commentaires de l'éditrice un projet pour ado. La particularité: il y aura des boîtes de suggestions sur des thèmes précis pour que les gens puissent influencer la première mouture de l'histoire. On vise à faire vivre un peu le coin ADO de la bibli et il y aura donc aussi interventions et échanges avec les clients qui seront sur place. 

Me reste à déterminer les dates, qui devront être annoncées bientôt. 

Que vais-je écrire? C'est une excellente question à laquelle je ne peux répondre pour le moment... 

1 commentaire:

Valérie Auclair a dit...

Wow! Un genre de rédaction collaborative 2.0... sans que ça passe par l'ordinateur. Super! Hâte de voir comment ça se passera :)