mercredi 17 février 2016

L'immense joie d'écrire un si petit mot

Le mot "fin" ne comporte que trois lettres, mais il est lourd de sens.

Je le place dans mes manuscrits seulement lorsque ma révision est terminée et que le temps est venu de l'envoyer vers un éditeur.

Et le soulagement est intense, parce que la période de révision est longue et fastidieuse. Elle prend plusieurs semaines pendant lesquelles l'écriture est mise de côté et l'écriture du mot "fin" signifie qu'enfin, l'écriture reprendra ses droits sur tout le reste.

Alors voilà, hier soir, la 16/02/2016, à 23h59, j'ai écrit le mot FIN.


2 commentaires:

Dominic Bellavance a dit...

Est-ce que ce serait ton premier roman pas SFF pantoute?

M a dit...

Je dirais que oui... et j'ai beaucoup aimé l'expérience! J'ai hâte de voir ce que l'éditrice va en penser!