Changer de genre

Il ne sera pas question dans ce billet de changement de sexe... Non, je parle ici de genre littéraire.


Je suis associé depuis mes débuts à l'écriture d'horreur et à une certaine forme de fantastique plutôt sombre. Je l'avoue, j'aime en lire, j'aime en écrire. Mon genre préféré est un melting pot d'aventure, d'horreur, de science-fiction, de fantastique qu'on appelle "fantasy urbaine", genre qui ratisse large, très large.

Ce que j'aime avant tout, c'est de placer des personnages dans des situations qu'ils ne comprennent pas et qui les poussent à poser des actions qui les mettront dans le trouble.

On m'a souvent passé le commentaire que mes romans étaient meilleurs avant l'éruption du fantastique et de l'étrange dans la vie des personnages. On m'a dit que mes personnages étaient vivants et intéressants, mais que mon fantastique manquait de vigueur.

Je ne m'en fais pas trop avec ces commentaires, parce que chacun à droit à son opinion, et depuis toujours, je ne sais pas écrire des histoires où l'étrange n'apparaît pas. J'ai rarement commis des récits qui n'appartiennent pas aux genres de l'imaginaire...

Quand j'ai commencé à réfléchir à la possibilité de parler de mon obésité morbide dans un roman pour ados, je me suis dit que là, je ne pourrais pas verser dans le fantastique. Je ne veux pas, en fait, aller vers le surnaturel: j'ai envie d'un récit vrai.

Et plus j'écris dans ce projet, plus je réalise que j'ai une multitudes d'idées et de thèmes qui pourraient s'avérer intéressantes dans ce contexte, alors qu'avant jamais je ne serais naturellement aller vers ce genre d'histoires.

J'ai réalisé, dans cette réflexion, que j'ai aussi beaucoup changé mes lectures depuis un an. Elles sont plus diversifiées, plus hétérogènes, et je crois que c'est bénéfique autant pour mon imaginaire que pour mon écriture.

Je ne laisse pas tomber mes bonnes vieilles histoires, il y a trop de trucs incomplets dans mon univers et ça m'énerve de les laisser en plan (quelqu'un a dit Entités?) mais disons que j'ajoute une dimension à mes possibilités!

Aucun commentaire: