vendredi 5 juin 2015

Pierre et Joël

Les mots ne sortent pas cette semaine. Ils sont difficiles à exprimer, car ils ne réussissent pas à saisir l'ampleur des émotions qui me secouent.

L'an dernier, vers la fin mai, mon éditeur Pierre Chartray avait cessé de se battre contre le cancer qui le rongeait.



Le 14 juin 2014, son service funéraire avait lieu. Je me souviendrai toujours de la date: c'est celle de mon mariage.

L'an dernier, je ne sais plus quand, mais dans ces mêmes dates de mai ou début juin, nous apprenions que Joël Champetier souffrait d'une leucémie.

Un cancer.

Joël s'est éteint dans la nuit de vendredi à samedi, le 30 mai dernier.


Deux hommes, en l'espace d'un an, qui ont été tellement importants dans ma carrière d'écrivain. Qui m'ont fait grandir comme artiste, comme auteur, mais aussi comme homme.

Si ce n'était de Joël et de sa lettre, reçu à l'automne 2002, me disant qu'il acceptait mon texte, peut-être que je n'aurais pas continué à écrire... ou que tout le reste se serait déroulé différemment.

Et un jour, pendant l'été 2007, j'ai reçu un message d'un éditeur qui me disait que mon projet l'intéressait, mais à condition de le retravailler beaucoup. Cet homme, c'était Pierre Chartray, qui m'offrait la chance de publier ma série Entités. Des romans plus gros, avec lesquels j'ai fait beaucoup d'apprentissage, et qui ont été déterminants dans mon avancée dans le monde du livre.

Deux éditeurs. Deux hommes. Deux géants pour moi.

Merci pour tout.


Aucun commentaire: