mardi 6 janvier 2015

Que se passera-t-il en 2015?

Oh, le jeu des prédictions. Si les astrologues et autres diseurs de bonne aventure réussissent (???) chaque année à prévoir (???) ce qui s'en vient avec un succès plus que mitigé, voici maintenant le temps de mes prédictions...


Il ne se passera pas grand-chose.


Je n'ai aucune idée de ce qui s'en vient. J'ai eu des discussions juste avant Noël avec un éditeur pour une série pour ados et d'autres discussions pour la publication électronique d'un album pour enfants. Est-ce que ces discussions amèneront publication? Je le souhaite ardemment, mais rien n'est garanti.

Je veux essayer de déposer un projet au CALQ régional (le même programme qui a financé Enraciné) mais je ne sais pas vraiment quoi. Disons que j'hésite trop pour être certain que je déposerai.

Je m'occupe de quelques recueils de nouvelles pour 2015-2016 et les auteurs sont théoriquement en écriture en ce moment, ce qui implique que moi aussi je dois écrire. J'ai d'ailleurs enfin réussi un premier jet pour ma nouvelle de peur, en espérant qu'elle plaise à l'éditeur.

Mes superpuissants sont encore au tiroir, en attendant que je trouve la bonne énergie pour relire "L'Étincelle", le premier tome de la série. Il y a mes romans des ZOMBIES aussi que j'aimerais avancer, pour publier pour les 8-10 ans dans un avenir rapproché.

Mais avant tout, j'ai repris les bonnes habitudes de vie qui m'ont permis de perdre du poids. Je dois continuer ce travail sur moi-même, pour mon avenir, ma santé, ma confiance, etc... et je me dis qu'il faudrait bien que je continue mon roman sur l'obésité à l'adolescence. J'en ai parlé brièvement à quelques personnes, mais je persiste à dire que les romans qui parlent de troubles alimentaires prennent souvent l'optique "anorexie-boulimie" en oubliant tout l'autre pan, plus important, de ces troubles: les enfants gros, les ados gros.  Eux, ils n'ont souvent pas de diagnostique, on considère qu'ils sont paresseux, qu'ils sont lâche, alors qu'ils sont en détresse. J'en connais un assez long bout sur ce sujet-là et j'aimerais l'aborder dans un roman qui s'appelle "Rien à perdre". Si vous connaissez un éditeur que ça pourrait intéresser...  Mettez-moi en contact! ;-)

Sinon, on verra comment se déroule l'année. Je me remets du temps des fêtes avec des enfants malades et de ma superglissade dans les marches hier, alors pour le moment, ça sera tout, merci beaucoup!

Aucun commentaire: