dimanche 8 décembre 2013

Il fait -40 et je vous donne d'autres nouvelles.

Déjà plus d'un mois depuis mon dernier post ici, un mois difficile, rempli de travail et de voyages pour le travail, ce qui bouffe un temps et une énergie incroyable. J'ai passé beaucoup de temps dans des écoles, tant pour les animations pour le musée qu'en rencontres d'auteur, et des soirées à compléter un contrat de rédaction très cool, mais que j'ai terminé à pas de tortues.

Coté écriture, entendons-nous: c'est assez mort depuis un bon moment. J'ai appris que je publierais un texte dans une anthologie aux éditions Trois-Pistoles (Contes, légendes et récits du Centre-du-Québec, dirigée par JP April) au printemps, mais c'est une rééditions d'un texte d'Enraciné.

Tiens, Enraciné... ça m'a amené à un nouveau projet, publié cet automne: une nouvelle courte, publiée en 3 parties, dans le journal local (Le Courrier Sud). J'ai été cherché une bourse locale pour ce projet, car je devais payer l'espace dans le journal. J'ai donc travaillé avec les anecdotes déterrées pour le recueil, pour en tirer une dernière nouvelle, un genre de "déraciné", si on veut, qui se nomme "Sur les routes du passé". Je republierai les montages sur ce blogue au courant des prochaines semaines.

J'ai aussi approuvé les corrections sur une nouvelle à paraître dans un collectif dans une grosse maison d'édition, quelque part en 2014, et j'ai bien hâte de pouvoir vous en parler, de ce texte dédié à mes deux hobbits d'enfants et à mon ogre de père (clin d'œil!).

J'ai aussi travaillé avec une artiste en arts visuels connue sous le nom de Winji pour une création commune d'une dizaine de pages, pour un collectif aux éditions de La Petite Barque, qui a édité l'an dernier le très beau Débrider. Nous en sommes au mélange entre le texte et les images, sous le thème de l'Est, le point cardinal.

Bon, finalement, je dois bien me rendre à l'évidence: j'ai quand même écrit un peu dans les derniers mois, mais pas en romans, faut croire.

Au chapitre des bonnes nouvelles, Maîtresse des ombres a été dans le top 20 des vendeurs chez Prologue dans la semaine du SLM, ce qui est très bon signe: les lecteurs de la collection se sont donné rendez-vous au stand des Clowns pour s'y  procurer le petit dernier. C'est pour moi le premier pas vers un constat intéressant: ces petits livres atteignent un certain public, un à la fois, grâce au bouche à oreille. D'ailleurs, le site web officiel des clowns est ici: http://clownsvengeurs.com/

Finalement, j'espère terminer l'année en beauté... J'ai perdu 40 livres depuis le 1 juin, en travaillant sur mon alimentation, l'exercice et surtout en essayant de pratiquer des changements dans ma tête, pour atteindre une transformation durable, pas comme les autres fois où j'ai perdu du poids. Mais bon, depuis mon diagnostique de diabète (janvier 2009), j'ai perdu plus de 85 livres (la balance n'acceptait pas de me donner une mesure, au début, donc c'est approximatif. Je sais, je sais, c'est abominable.) et je suis sur la bonne voie pour réduire de beaucoup ma médication. Évidemment, ce nouveau rythme se conjugue mal avec l'écriture, parce que je dois consacrer du temps à tout ça, pour ma santé. Pour pouvoir jouer longtemps avec mes enfants!

Sur ce, bonne fin d'année!

Aucun commentaire: