mercredi 14 août 2013

King

Pour revenir aux bases de la littérature de genre.
Pour comprendre comment décrire la vie simple des gens ordinaires, qui deviennent par la force des choses extraordinaires.
Pour visiter la ligne mince entre fantastique, horreur et fantasy urbaine.

Dôme: une histoire à vous brasser la foi en l'humanité.
Dreamcatcher: Pour la force de l'amitié dans la description des personnages, dans leurs moindres pensées.

Je l'avais évité après CELL, qui m'avait déçu. Il se rachète en me montrant qu'il est le maître.

Le KING.

2 commentaires:

Elsie Six a dit...

22 11 1963, son chef d’œuvre

M a dit...

J'ai très hâte de le lire, en effet. Là, je viens de replonger dans Talisman, 20 ans après ma première lecture de cet autre chef d'oeuvre!