Enraciné: La quête du meunier

Joseph Boudreau opérait un moulin à eau, quelque part au sud de Saint-Léonard-d'Aston. Il a été le premier colon à émigrer dans cette région et il a construit le moulin à scie et à farine qui allait permettre l'essor de la colonisation. Cependant, M. Boudreau n'était pas le propriétaire de son moulin et il s'est retrouvé, vers la fin de sa vie, sans le sous. On raconte qu'il quêtait, dans les rues du village, en espérant trouver de bonnes âmes pour l'aider à remonter la pente, mais ce fut peine perdue. 

L'idée du destin qui s'acharne sur un individu est un thème classique de la littérature fantastique et j'ai ressenti une
résonance
 particulière avec le personnage de Joe Boudreau. L'idée de le faire arriver à un événement où enfin, sa quête (littéralement dans les deux sens du mot), s'est imposée dès la genèse du texte. J'ai ensuite eu l'idée de réutiliser deux personnages qui interviennent dans deux des longs textes de ce recueil, et leur projet est un reflet du livre que vous lisez en ce moment: l'écrivain accompli le même travail que moi tandis que le peintre produit l'équivalent des illustrations que vous retrouvez dans le livre. Ce texte me donnait donc l'impression de boucler la boucle, en quelque sorte, et d'aborder, succinctement le destin de deux personnages, plusieurs mois après l'aventure qui a changé leur vie. On oublie souvent de se questionner sur la vie des héros, lorsque leur quête est terminée… Ici, enfin, vous avez vu que ce n'est pas toujours rose!
Et ils ne sont pas au bout de leurs peines!


*** 

Cette anecdote est à la base d'une nouvelle qui se retrouvera dans Enraciné et qui s'intitule "La quête du meunier".  Si vous l'ignorez encore, Enraciné est un recueil de nouvelles qui couvrira les 16 municipalités de la MRC de Nicolet-Yamaska. Les textes s'inspirent d'anecdotes historiques (réelles ou légendaires) pour chacune des municipalités. Les nouvelles ne racontent pas directement les anecdotes: je m'inspire des anecdotes et je raconte une histoire contemporaine qui se base sur elles.

Le tout sera publié aux Six Brumes au courant de 2012.

2 commentaires:

Grand-Langue a dit...

Ça semble très intéressant!

Grand-Langue

M a dit...

Merci!