mercredi 18 janvier 2012

Ne restera toujours que tes au revoir

À Grand-Saint-Esprit vivait une femme, originaire de Sainte-Monique, qui a souffert d'un cancer de la langue. Un chirurgien lui en a enlevé le tiers, mais le cancer était agressif et le pronostique du médecin, décourageant: il annonça au mari que sa  femme n'avait plus qu'un mois à vivre. Dépité, le mari alla voir le curé, pour lui demander conseil, et le prêtre lui dit d'aller consulter le Frère André, reconnu pour ses guérisons. Le Frère André, maintenant canonisé, lui donna de l'huile de Saint-Joseph, en lui disant qu'ainsi, sa femme irait mieux. Mais c'était de mal en pis. L'abbé recommanda alors à la femme de se présenter elle-même au Frère André et de lui dire qu'elle ne partirait pas avant d'avoir été guérie. Sur place, le Frère André lui prit le bras et lui dit:" Vous pouvez partir, vous êtes guérie." Le soir même, totalement guérie, elle mangeait, avec sa famille, pour la première fois depuis son opération. 

*** 

Cette anecdote est à la base d'une nouvelle qui se retrouvera dans Enraciné et qui s'intitule "Ne restera toujours que tes au revoir".  Si vous l'ignorez encore, Enraciné est un recueil de nouvelles qui couvrira les 16 municipalités de la MRC de Nicolet-Yamaska. Les textes s'inspirent d'anecdotes historiques (réelles ou légendaires) pour chacune des municipalités. Les nouvelles ne racontent pas directement les anecdotes: je m'inspire des anecdotes et je raconte une histoire contemporaine qui se base sur elles.

Le tout sera publié aux Six Brumes au courant de 2012.

Aucun commentaire: