D'un lancement à l'autre: 4 ans d'évolution

4 ans entre Enraciné et Mathias.
2 lancement très différents pour 2 projets très différents.

Voici une photo pour comparer. On dirait que je me regarde à travers le temps...


Je pense que la version de Moi2012 dirait à Moi2016: comment t'as fait pour prendre 75 livres?
Et Moi2016 répondrait: en écrivant un roman qui m'a aidé à garder le focus et la motivation.
Et Moi2016 ajouterait: Lâche pas, 2012, t'en a déjà perdu pas mal depuis 2008, faut que tu continues.

Et un jour, peut-être que Moi2020 va être là aussi... je me demande de quoi il aura l'air!


Lancement de Mathias

Mathias sera officiellement en librairie cette semaine!!!!

Je suis très heureux de ça et j'ai bien hâte de lui voir la binette!


Si vous avez envie de me faire un petit coucou, nous ferons un lancement officiel à la Bibliothèque municipale de Nicolet, vendredi le 23 septembre, en formule 5 à 7 à la bonne franquette. 

Je prendrai brièvement la parole, je lirai un extrait et j'aurai des exemplaires à vendre! 

Le lien vers l'événement Facebook est ici: 



Il n'y aura pas de clowns, pas de ballons, pas de danseuses exotiques ni de cracheur de feu, mais un écrivain bien heureux de pouvoir jaser avec vous de ce beau projet! 


Sinon, procurez-vous le en librairie! 


En direct de ma tête!

Maintenant que Mathias est presque sorti,  je m'attaque à... Nathan.

C'est qui, Nathan?

C'est le tortionnaire de Mathias.

Faque on va aller explorer le côté sombre de la force.


Et ce sera possible pour les gens de ma région d'avoir accès au processus d'écriture grâce au projet "Dans la tête de l'écrivain". J'écrirai en direct sur l'écran géant de la section ADO de la nouvelle bibliothèque municipale de Nicolet.


Je n'ai aucune idée de comment va se dérouler ce projet, mais j'espère être capable de remettre le manuscrit pour la fin décembre. 

Il faut diversifier l'accès à la culture: en voici un exemple! 





Différentes façons d'encourager mon auteur favori quand j'ai quelques cennes de lousse

Si vous n'avez pas un rond, vous pouvez regarder le billet sur l'encouragement en période de disette monétaire. 

Si vous avez de l'argent, votre auteur favori sera très content pour vous. Si vous lui en offrez, il sera encore plus heureux!

1) Achetez des livres!

Celle-là, elle est assez simple! En ligne ou en librairie, gâtez-vous... et regardez plus bas, au point 3, il y a un truc pour acheter des livres et pour encourager votre auteur doublement!

Pour acheter les miens, cliquez ici.


2) Parrainez l'auteur!

Il existe de plus en plus de sites de sociofinancement qui proposent de devenir mécène d'un artiste. Que ce soit vu comme une paye, un don ou une commandite, votre aide peut être minime (1$ par mois!) mais au bout du compte, un auteur qui aurait beaucoup de fans qui donnent 1$ par mois pourrait vivre de sa plume sans compter sur ses ventes!

Par exemple, parrainez Patrice Cazeault.
Non mais, il a l'air bien sympathique!
Vous devriez essayer Avéria ou Blé, vous ne serez pas déçus. 


Il y a aussi l'option de lui envoyer un chèque par la poste (à votre auteur favori, pas juste à Patrice!), de lui donner une mallette remplie de petites coupures pendant un salon du livre ou de lui payer un verre ou un café pendant un salon du livre.

Avec une jeune lectrice qui ne m'avait
pas amené de mallette remplie d'argent.
Mais Émanuelle achète beaucoup de livres,
donc elle aide les auteurs qu'elle aime.
Faites comme elle. 


Ou  soyez moderne et faites un don par Paypal:

Donnez un pourboire à Dominic Bellavance.

Dominic est celui de gauche. Il écrit beaucoup mieux que celui de droite.
Vous devriez acheter son dernier livre, Bienvenue à Spamville

PS: C'est aussi valide pour les artistes en arts visuels, par exemple: aidez Gabrielle Leblanc à faire des toiles!

PPS: Pourquoi je ne vous donne pas des liens pour mes propres sites? Parce que je n'ai pas encore franchi cette étape! Un jour, j'aurai des pages pour récolter des millions, mais ce n'est pas encore le cas.

3) Suivez les liens d'achat Leslibraires.ca

Vous l'avez peut-être remarqué, mais de plus en plus d'auteurs placent sur leur site des liens vers leurs livres sur le site de transaction leslibraires.ca  La raison est simple: il existe une option d'affiliation sur ce site. Comment ça marche? Si quelqu'un clique sur une boite de vente Leslibraires sur mon site, il se retrouve sur le site des libraires. S'il fait l'achat, je recevrai une ristourne sur la vente. S'il décide de ne pas acheter, finalement, mais qu'il reste sur le site et achète autre chose, j'obtiendrai la ristourne de toute façon!

Bref, on peut encourager un auteur en effectuant toujours nos achats sur leslibraires.ca à condition de passer par un lien sur son site.   C'est expliqué sur le site:

  1. Un usager clique sur le lien affiché sur votre site et achète le produit référé (ou tout autre produit) sur Leslibraires.ca
  1. Vous recevez un pourcentage de cette vente.
Donc, si tu cliques ici, peu importe ce que tu vas acheter dans ta visite sur le site, je vais recevoir des $$.  C'est pour ça que les recommandations ci-haut comportent des liens ;-)








4) Achetez plus ou faites circuler

Achetez des livres pour donner en cadeau. Prêtez les vôtres à des gens qui pourraient aimer. On sait jamais, ils pourraient acheter suite au prêt. Demandez à votre bibliothèque municipale (ou scolaire, le cas échéant) d'acheter le livre (c'est une vente de plus, mais surtout de dizaines de lecteurs potentiels). 


5) Parlez de votre auteur préféré à vos amis! (bon, ça ne coûte rien, mais ça peut aider!) 
Avez-vous d'autres trucs? 


Pourquoi me recevoir dans votre classe?

Parce que j'adore transmettre ma passion pour le "racontage" d'histoires.
Parce que mes animations sont drôles, amusantes, ludiques et pertinentes.
Parce que mon expérience me permet d'aborder plusieurs sujets et que je peux même faire la gestion de la discipline!



- Légendes et écriture fantastique: comment raconter des histoires à partir de légendes locales (Enraciné, ed. Les Six Brumes)
- Je suis gros: atelier/conférence sur l'écriture pour canaliser nos problèmes et regagner de l'estime de soi. (avec Mathias, ed. Guy Saint-Jean)
- Histoires de peur (pour le primaire): Comment affronter ses peurs et s'en servir pour créer! (avec les livres de la collection Zone Frousse)
- Horreur et fantastique: atelier sur les facettes du fantastique, l'écriture fantastique, l'écriture d'horreur, ambiances, personnages, lieux (avec Le Protocole Reston. ed Numéro de série, ou  Enraciné, ed Six Brumes)

Je suis aussi disponible pour des rencontres d'auteurs sur le processus d'écriture et pour des projets d'écriture avec les élèves.

Contactez-moi par courriel: mathieufortin1979 AT yahoo.ca

Un "Mathias" dans la vraie vie... à Nicolet!

Étrange concordance: comme je recevais la couverture finale de Mathias, le journal Le Courrier Sud, de Nicolet, publiait un article sur un jeune homme de Nicolet (où j'habite!) qui parle d'un jeune (21 ans) qui a perdu 120 livres en 4 mois cet été...

Je n'ai pas donné de chiffres au problème de surpoids de Mathias dans le roman, mais si j'avais à en donner, ça ressemblerait peut-être à ça...

L'article est ici:
http://www.lecourriersud.com/Sports/2016-08-11/article-4611621/Il-est-passe-dobese-a-athlete-en-quelques-semaines/1

Bravo William!


La C4 de Mathias

Et oui, elle a été postée ailleurs avant, mais la voici pour les lecteurs du blogue: la c4 de Mathias.

C'est une partie du 1er chapitre, en fait.


Ça devient de plus en plus concret. Il sera en librairie dans 23 jours, j'aurai mes copies une dizaine de jours avant ça. 

Le stress commence à monter. J'espère vraiment que ce petit roman réaliste trouvera son public et que vous l'aimerez! 

Ma relation avec la bibliothèque municipale

Depuis que Gabrielle travaille à la bibliothèque municipale de Nicolet, j'ai beaucoup pensé à la place de ce lieu dans mon parcours (moi c'était la bibli de La Tuque) et à quoi devrait ressembler, d'après moi, la bibliothèque idéale.
Voici donc mes réflexions sur le sujet.

***
Quand j'étais ado, ma mère m'achetait des livres. Malheureusement, ma vitesse de lecture dépassait largement le budget que nous pouvions mettre sur des livres.

Je vampirisais d'ailleurs la biblio de l'école, empruntant des livres à la tonne... et ce n'était pas suffisant.
La bibliothèque municipale est apparue comme un lieu privilégié pour avoir accès à des milliers de livres, à une culture infinie ou presque! Pendant les congés scolaires (Noël, relâche, été), je pouvais lire sans contrainte de budget!

Surtout, j'avais accès, dès l'adolescence, à des livres "adultes" que nous n'avions pas à l'école.

C'est grâce à la biblio municipale que j'ai lu Stephen King (à l'école, on en avait peu), que j'ai découvert Asimov (les robots, Trantor, le club des veufs noirs), que j'ai découvert L. Ron Hubbard (le fondateur de la Scientologie, qui était écrivain de SF avant ça!).

J'ai lu Shakespeare (une dizaine de pièces) que je n'aurais jamais pu lire sinon. J'ai lu Darwin, Hawking... et j'ai découvert Solaris.

Solaris, la revue qui m'a fait réalisé que des québécois écrivaient de la science-fiction et du fantastique. Je n'avais pas vraiment allumé avant ça que ça se pouvait! Je pouvais peut-être prendre ces histoires que j'imaginais et les publier, moi aussi. Une grosse bougie d'allumage, dans ma carrière, c'est le jour où la bibliothécaire m'a permis de ramener les 4 exemplaires de Solaris chez moi et de les garder, car ils allaient les jeter.

J'ai été un long moment, presque 15 ans, sans fréquenter de bibliothèque municipale. Je préférais acheter des livres. Mais avec les enfants, la maison et toutes les dépenses de la vie d'adulte, je me contente maintenant d'acheter les livres de mes amis, ou des trucs que je veux lire et relire.

J'ai recommencé à fréquenter la bibliothèque municipale, avec son service de prêt entre bibliothèque, qui ouvre les possibilités vers le catalogue de toutes les bibli! J'ai participé avec mes enfants à des ateliers à la bibliothèque, pour qu'ils découvrent le plaisir de la lecture. J'y ai fait le lancement de "La maison aux 1001 portes" pour que des jeunes qui ne lisent pas beaucoup découvrent ce lieu magnifique: nous avons une nouvelle bibliothèque à Nicolet et elle est pleine de potentiel.

Ma bibliothèque municipale idéale est vivante et impliquée dans sa communauté.

Ma bibliothèque municipale idéale  offre des rencontres d'auteur (5 à 7, matinées, heures du thé!), des projections de documentaires, des conférences diverses, des "heures du conte", des activités pour enfants, une programmation spéciale pour les ados.

Ma bibliothèque municipale idéale est à l'affût des sorties et des tendances dans le monde du livre, elle est présente dans les événements des environs pour jouer son rôle de lieu qui démocratise la culture.

Ma bibliothèque municipale idéale est un beau lieu, propre, attirant, dynamique, avec un service à la clientèle A1, mais elle est aussi en recherche de nouvelles façons de rencontrer ses publics. Elle se rend à la rencontre des gens, dans les centres pour personnes âgées, elle dessert les CPE, elle aide les profs (et les bibliothèques scolaires, tiens!), Elle ouvre sa porte aux gens de passage dans la région pour les vacances et s'adapte aux réalités contemporaines en parlant de ebook et de liseuses.

Ma bibliothèque municipale est menée par quelqu'un de dynamique, qui aime les livres, qui les connait, qui peut suggérer des lectures, qui est à l'écoute de ses lecteurs et qui sait entretenir ou même faire naître la passion du livre chez les usagers.

Et vous, quelle est votre relation avec les bibliothèques?

Les cercles

Dans mes rencontres d'auteur, si je parle d'horreur, je parle souvent du film Le Cercle et de l'expérience qu'on pouvait mener, à l'époque, avec ce film, pour créer la peur et faire vivre le fantastique (doute) aux autres.

Et voilà, maintenant, les jeunes vont savoir de quoi je parle...


Welcome back, Samara!