Souvenirs de salon

C'était mon premier salon du livre de Montréal depuis un méchant grand moment.

Année de rencontres, année avec un roman d'un genre nouveau pour moi.

"Mathias" a fait bonne impression, je crois, aux gens avec qui j'en ai parlé.

J'ai eu la visite d'une future directrice littéraire:
On avait immortalisé notre première rencontre, ici: 
Oui, c'est bien nous! 
Aussi...

 Mathias s'est retrouvé dans la liste d'achat d'une collègue auteure (en bonne compagnie!)
 Et des élèves d'un club de lecture m'ont rendu visite (avec leur prof Annie!)

Vivement le prochain salon, qui sera à Longueuil dans mon cas! 

Les adolisants

Les ados lisent. C'est indéniable. Ils sont moins nombreux à lire pour le plaisir que les élèves du primaire, mais ils lisent plus, je pense, plus intensément. Ils lisent dans le désordre, des auteurs québécois, français, américains, sans distinction. Ils aiment les séries de livres qui inspirent des films (on ne peut pas leur reproche), ils lisent des livres de bibliothèque et achètent aussi, parfois.

Alors... comment se fait-il qu'il n'y ait pas plus d'événements en dehors du monde scolaire pour amener les livres vers les ados? C'est sûrement parce que les ados n'y vont pas quand il y en a. Alors pourquoi n'y vont-ils pas?

A-t-on trop souvent laissé à l'école le soin de développer le goût de la lecture chez les jeunes, tellement que les parents ne prennent pas cette responsabilité?

Alors, il est où, le nerf de la guerre? Faut-il que les bibliothèques scolaires achètent plus de livres québécois pour aider les auteurs d'ici? Faut-il des incitatifs pour que les parents achètent plus de livres québécois pour leurs jeunes? Nos romans ados ne sont pas moins bons que les romans américains. Se peut-il que la différence soit entre autre dans le format des romans? Les romans américains sont plus volumineux pour des prix semblables, il me semble.

Parfois, je suis vraiment perplexe devant tout ça.

Alors, parents de ce monde, amenez vos enfants quand il y a des "manifestations" du monde du livre près de chez-vous. Amenez-les discuter avec les auteurs présents, achetez-leur un livre québécois d'un auteur présent, qui pourra signer le livre,  et achetez-le aussi, le livre traduits qu'ils désirent. Mais faites de l'achat d'un livre d'un auteur présent, faites un "essai" d'un auteur qui pourra signer le livre pour votre ado, ce qui donnera à la rencontre un sens très différent et changera peut-être la façon dont votre ado verra les livres.

Venez au SLM et rencontrez Marie Potvin, Catherine Audet-Girard, Geneviève Guilbault, Alain M. Bergeron, Marilou Addison, Simon Boulerice, Patrick Isabelle... et faites un petit détour pour aller voir un inconnu qui sera très content de vous parler.


Je suis tranquille, je sais

Le blogue est silencieux depuis la sortie de Mathias.
La raison en est simple: je suis occupé!



Je suis en pleine écriture pour Nathan. J'avance bien, j'en suis à 14000 mots, mais la majorité des scènes clés sont amorcées. J'y vais lentement, mais sûrement. à mesure que j'avance, c'est de plus en plus facile, parce que le déroulement devient de plus en plus clair. Je travaille, comme pour Mathias, en déconstruction du récit, donc j'écris des bouts de scènes par-ci, par-là, tout en peaufinant le "plan" global.

Aussi, je suis en lecture des romans de Patrick Isabelle. J'ai adoré "Eux", que j'ai lu en 1 petite soirée, tellement j'étais pris par le récit, ainsi que "Camille", qui est un excellent roman finaliste à presque tous les prix possibles et imaginables cette saison-ci. Disons que ça influence l'écriture de Nathan, c'est sûr (j'ai lu aussi "Paysage aux néons" de Simon Boulerice, et ça aussi, ça contribue à modifier ma façon d'écrire). Je trouve que ces deux auteurs font des merveilles avec des thèmes pas évidents. Plus je réfléchis à l'écriture, cette année, plus c'est ce que j'ai envie d'écrire.

J'ai cependant ralentis ma cadence de lecture parce que je lis plus en anglais!  En ce moment The complete guide to fasting, du Dr Jason Fung, et je traîne encore "The 8-week blood sugar diet" du Dr Mosley. Je continue donc de lire sur la santé et à améliorer la mienne, je crois. On s'en parle en personne quand on se voit, si t'as des questions.



Sinon, j'ai participé à une table-ronde à Québec le 30 octobre dans le cadre des Journées de l'horreur et je serai au salon du livre de Montréal le mercredi et le jeudi, entre 10h00 et 15h00, au kiosque de Guy Saint-Jean, pour Mathias. Viens faire un tour!





Mathias 1 mois plus tard

Déjà un mois que Mathias fait son chemin. Je n'ai aucune idée des ventes, ou presque. Je ne sais pas non plus comment il est accueilli par la majorité des lecteurs. Est-il aimé? Est-il apprécié?

Difficile de le savoir.

C'est un des désagréments du système: aucune façon de tenir trace de tout ça. En tout cas, aucune que je connaisse. Ça serait très cool qu'on puisse avoir accès à ce genre de statistiques "directe".


Bref, si vous l'achetez, envoyez-moi une photo!

Il y a un album Facebook où je les compile.

Sinon, vous pouvez laisser  un commentaire:
- sur le site Leslibraires.ca.
- sur le site d'Amazon
- sur Goodreads


Pour aider, commandez-le dans votre bibliothèque municipale. Demandez qu'ils l'achètent. Faites-le commander à votre bibliothèque scolaire. J'en suis fier et je veux que le plus de gens possible puisse le lire.


Le Protocole Reston: fan made trailer


Des élèves d'une école montréalaise qui lisent Le Protocole Reston dans leur cours de français langue secondaire ont réalisé ce petit vidéo!


Les archives du petit fort: accès direct aux publications

Inspiré par une auteure française dont j'aime l'idée, j'ai décidé de créer un endroit dédié uniquement aux publications. Pas de billets de blogue, que des infos sur les livres.


Ce sera ici:
http://livresdemathieufortin.blogspot.ca/

J'ai déjà hâte d'en ajouter de nouveaux!


D'un lancement à l'autre: 4 ans d'évolution

4 ans entre Enraciné et Mathias.
2 lancement très différents pour 2 projets très différents.

Voici une photo pour comparer. On dirait que je me regarde à travers le temps...


Je pense que la version de Moi2012 dirait à Moi2016: comment t'as fait pour prendre 75 livres?
Et Moi2016 répondrait: en écrivant un roman qui m'a aidé à garder le focus et la motivation.
Et Moi2016 ajouterait: Lâche pas, 2012, t'en a déjà perdu pas mal depuis 2008, faut que tu continues.

Et un jour, peut-être que Moi2020 va être là aussi... je me demande de quoi il aura l'air!


Lancement de Mathias

Mathias sera officiellement en librairie cette semaine!!!!

Je suis très heureux de ça et j'ai bien hâte de lui voir la binette!


Si vous avez envie de me faire un petit coucou, nous ferons un lancement officiel à la Bibliothèque municipale de Nicolet, vendredi le 23 septembre, en formule 5 à 7 à la bonne franquette. 

Je prendrai brièvement la parole, je lirai un extrait et j'aurai des exemplaires à vendre! 

Le lien vers l'événement Facebook est ici: 



Il n'y aura pas de clowns, pas de ballons, pas de danseuses exotiques ni de cracheur de feu, mais un écrivain bien heureux de pouvoir jaser avec vous de ce beau projet! 


Sinon, procurez-vous le en librairie! 


En direct de ma tête!

Maintenant que Mathias est presque sorti,  je m'attaque à... Nathan.

C'est qui, Nathan?

C'est le tortionnaire de Mathias.

Faque on va aller explorer le côté sombre de la force.


Et ce sera possible pour les gens de ma région d'avoir accès au processus d'écriture grâce au projet "Dans la tête de l'écrivain". J'écrirai en direct sur l'écran géant de la section ADO de la nouvelle bibliothèque municipale de Nicolet.


Je n'ai aucune idée de comment va se dérouler ce projet, mais j'espère être capable de remettre le manuscrit pour la fin décembre. 

Il faut diversifier l'accès à la culture: en voici un exemple!